"Le tournoi de curling au Québec"

Du 23 au 26 Novembre 2017

Nouvelles - 2010


Mike McEwen remporte le challenge Casino de Charlevoix 2010-11-28

 CLERMONT (28 novembre 2010) – Mike McEwen n’a pas fait mentir sa réputation et il a remporté haut la main la 11e édition du Challenge de curling Casino de Charlevoix, qui a pris fin dimanche, sur les glaces de l’aréna de Clermont.

 Après avoir éliminé de son chemin l’équipe de Chris Sutherland, de la Nouvelle-Écosse, en demi-finale, McEwen, qui joue en compagnie de B.J.Neufeld, Matt Wosniak et Denni Neufeld, a inscrit un gain relativement facile de 8-4, face à Serge Reid, du club Kénogami de Jonquière. Du même coup, la formation manitobaine, semée numéro deux à Clermont, a mis la main sur la bourse principale de 12 000 $ des 37 000 $ à l’enjeu. Reid quitte pour sa part avec 7000 $ en poche.

 Pour McEwen, il s’agissait d’un quatrième titre majeur consécutif en autant de sorties, depuis la fin du mois d’octobre. D’ailleurs tout juste avant de se présenter à Clermont, il avait notamment inscrit sa toute première victoire dans une épreuve du Grand Chelem, en gagnant la Coupe du monde de curling, à Windsor, en Ontario.

 «Jamais je n’avais envisagé récolter quatre victoires aussi importantes, en un si court laps de temps. J’espère juste ne pas atteindre mon summum trop tôt en saison, compte tenu que le championnat provincial du Manitoba, qui se veut la compétition vraiment importante pour nous, n’aura lieu qu’en février 2011», mentionnait d’entrée de jeu le jeune athlète de 30 ans.

 McEwen avait donné le ton à cette finale de Clermont en marquant deux points dès le premier bout. Reid est revenu avec un point au deuxième bout et un larcin au troisième, pour niveler les chances. Puis tout s’est écroulé en quatrième alors que l’éventuel champion a marqué quatre points. Le quatuor jonquiérois est revenu avec deux points, au sixième bout, mais c’était trop peu trop tard.

 Questionné à savoir s’il pourrait être de retour l’an prochain, Mike McEwen a été pour le moins très clair sur le sujet. «Cette compétition, disputée sur des glaces exceptionnelles, a constitué pour nous une excellente préparation en vue du tournoi Coupe Canada, surtout que nous y avons côtoyé certaines équipes que nous reverrons à Medecine Hat, la semaine prochaine.

 «Randy Ferbey et Martin Ferland m’avait fortement recommandé cette compétition de Clermont et j’avoue ne pas regretter ma décision d’y avoir participé. La grande qualité des glaces, l’accueil des gens et le décor exceptionnel de la région m’ont vraiment impressionné et si notre horaire nous le permet, il est certain que nous serons de retour l’an prochain», a conclu le jeune capitaine.

  Bonne préparation

 Pour sa part, Serge Reid avait mérité sa place en grande finale après avoir éliminé de son chemin, François Gagné (Chicoutimi-Boucherville), à la suite d’un gain de 8-3, en demi-finale. Il ne sort nullement aigri de cette compétition, malgré cette défaite devant McEwen.

 «Il est certain que ce quatrième bout nous a fait mal, mais le curling est ainsi fait. Nous y allions pour essayer de voler le bout, mais tout n’a pas nécessairement fonctionné comme nous l’espérions. La stratégie était bonne mais c’est plutôt l’exécution qui a fait un peu défaut. Il faut dire par ailleurs que nous avons rencontré certaines difficultés avec les pierres jaunes, qui n’étaient pas nécessairement uniformes, comme les rouges. Nous le savions et Mike McEwen également, puisqu’en ayant le choix, il a opté pour ces dernières», racontait d’abord Reid.

 Mais qu’à cela ne tienne, le capitaine jonquiérois préfère parler de choses positives, surtout à l’approche de l’importante compétition Coupe Canada.

 «Une chose est certaine, nous ne sortons pas du Challenge Casino de Charlevoix avec la tête basse. Après le Challenge du Lac-Leamy, que nous avons gagné, et celui-ci, que nous avons perdu en grande finale, ce sont là deux compétitions du circuit mondial dont nous n’avons pas à rougir. Il s’agit plutôt pour nous d’une excellente préparation en vue de la Coupe Canada, compte tenu que nous avons affronté ici certaines équipes que nous reverrons à Medecine Hat, plus tard cette semaine», mentionnait en conclusion Serge Reid, dont les compagnons de jeu sont François Gionest, Simon Collin et Steeve Villeneuve.

 -30-

 Source : Pierre Fellice


Deux équipes québécoises dans le carré d'as du Challenge Casino de Charlevoix 2010-11-27

 CLERMONT (27 novembre 2010) – Le carré d’as du Challenge Casino de Charlevoix est maintenant complet et deux équipes québécoises, celles de Serge Reid (Kénogami) et François Gagné (Chicoutimi-Boucherville), en font partie.

Dans un premier temps, Serge Reid a vaincu et éliminé le favori numéro un, Brad Gushue (Terre-Neuve/Alberta), à la suite d’une victoire de 7-3, en quart-de-finale. Le champion provincial en titre, bien appuyé de François Gionest, Simon Collin et Steeve Villeneuve, a brisé une égalité de 2-2, en marquant trois points au cinquième bout, et il a placé la cerise sur le sundae en ajoutant deux autres points au septième. C’en était fait de son adversaire, dont l’équipe était complétée de Randy Ferbey, Mark Nichols et Ryan Fry.

  «A quelques jours de la compétition «Coupe Canada» à Medecine Hat, cette victoire est définitivement bonne pour le moral, car nous savons déjà qu’au calendrier de cette compétition nationale, nous affronterons à nouveau Gushue», notait d’abord Reid, en savourant sa victoire.

 Puis en analysant sommairement la rencontre, Reid a retenu le cinquième bout comme point tournant. «À ce moment-là, nous n’étions définitivement pas en route pour inscrire trois points, mais la pierre parfaite de François (Gionest) a semblé tout changé et nous avons placé l’adversaire un peu dans l’embarras, tout en lui lançant un sérieux avertissement», conclut le capitaine jonquiérois.

 Ce dernier est toutefois conscient que le Challenge Casino de Charlevoix n’est pas terminé pour autant, loin de là. D’ailleurs en demi-finale, ce dimanche, il affrontera le quatuor dirigé par François Gagné, complété de Robert Desjardins, Christian Bouchard et Philippe Ménard. Gagné a mérité sa place en demi-finale à la suite d’un gain de 6-5 devant Jean-Michel Ménard (Gatineau-Etchemin), en marquant deux points au tout dernier bout.

 «Depuis l’horreur de vendredi, alors que Dan Élie nous a fait cadeau d’une victoire, toute l’équipe joue du gros curling. La preuve, c’est que depuis ce temps, nous avons vaincu tour à tour, Shawn Adams, Martin Ferland et finalement Jean-Michel Ménard, trois gros ténors. Le match contre Jean-Michel était très serré, mais je crois que le point que nous avons volé au quatrième bout, a semblé nous donner une confiance supplémentaire pour le reste de la partie. Nous avons alors pleinement pris conscience que nous pouvions gagner cette partie», mentionnait alors Gagné, en conclusion.

 Pour sa part, Mike McEwen, du Manitoba, a défait et éliminé Pierre Charette, de Gatineau, à la suite d’une victoire de 7-3, le match prenant fin après six bouts. Le favori numéro 2, à Clermont, a inscrit trois points au deuxième bout et il n’a jamais regardé derrière par la suite.

 «Nous n’avions pas la précision pour rivaliser avec ces équipes, notait d’abord Charette. Au cours de la semaine, sans doute que certaines victoires ont été acquises, malgré quelques erreurs de parcours, mais face à une équipe comme McEwen, la marge d’erreur est quasi inexistante car les joueurs ne manquent pratiquement rien. Aujourd’hui, je puis dire que de notre côté, ce fut une comédie d’erreurs», ajoutait le vétéran capitaine de l’Outaouais.

 McEwen, qui joue en compagnie de B.J. Neufeld, Matt Wozniak et Denni Neufeld,  affrontera maintenant Chris Sutherland, de la Nouvelle-Écosse, tombeur de Greg Richardson, de l’Ontario, en quart-de-finale.

 Les deux demi-finales figurent au programme pour ce dimanche à 08h00 alors que la grande finale prendre place à 12h30, sur les glaces de l’aréna de Clermont. Le grand vainqueur méritera la bourse principale de 12 000 $ des 37 000 $ à l’enjeu.

 -30-

 Source : Pierre Fellice

 


Reid et Ménard passent aux rondes finales à Clermont 2010-11-27

 CLERMONT (26 novembre 2010) –  Après deux jours de compétition, cinq équipes, dont deux du Québec, ont atteint les rondes finales du Challenge Casino de Charlevoix, disputé sur les glaces de l’aréna de Clermont et du club de curling Nairn.

 Du groupe, Serge Reid, du club Kénogami, aura été la première équipe à passer à cette phase finale, à la suite d’un parcours parfait en rondes préliminaires. Pour ce faire, Reid, qui joue en compagnie de François Gionest, Simon Collin et Steeve Villeneuve, a vaincu Pierre Charette, de Gatineau, 8-7, dans l’une des deux finales de la division «A» qui se déroulaient en matinée de vendredi.

 Tirant de l’arrière 4-6, après six bouts, le vent a tourné en faveur de l’équipe jonquiéroise, au septième, avec une production de trois points. Puis après que Charette eut provoqué l’égalité à 7-7, au huitième bout, Serge Reid a effectué un placement pratiquement parfait, avec sa dernière pierre, pour concrétiser sa victoire.

 «Je ne l’avais pas vraiment aujourd’hui et je pense que nous avons été un peu chanceux d’inscrire la victoire. Il faut dire toutefois que mes coéquipiers ont fort bien joué et ils ont du même coup su compenser largement pour mon manque de précision», avouait d’entrée de jeu Serge Reid.

 Ce dernier ne s’est pas caché pour affirmer que son adversaire avait eu le contrôle du match. «Pierre a bien contrôlé la rencontre jusqu’au septième bout, et ça devenait un peu fatiguant. A ce moment-là, nous avons un peu forcé le jeu et le tout s’est traduit par une récolte de trois points. C’est alors que le momentum a semblé prendre une autre tangente», notait alors le champion provincial en titre.

 Finalement, Reid mentionnait être peu habitué à se qualifier par le chemin le plus court, lors des tournois antérieures auxquels il a participé. «Mais cette fois, nous ne voulions pas revivre l’expérience d’Alma, alors que nous avons raté notre chance dans trois finales différentes de qualification, lors de la finale du circuit provincial», conclut-il.

 Ménard satisfait

 Pour sa part, Jean-Michel Ménard (Gatineau-Etchemin) a atteint également la phase des éliminatoires, alors qu’en finale de la division «B», il a vaincu Guy Hemmings (Royal Montréal), 9-6.  Auparavant, le champion canadien et vice-champion du monde en 2006 avait pratiquement laissé le champ libre à son opposant, Mike McEwen, dans la seconde finale de la division «A». Le porte-couleurs du Manitoba l’avait alors emporté facilement, pour se faufiler dans les rondes éliminatoires.

 «Je suis bien content que nous ayons pu enfin nous qualifier pour les rondes finales, à la suite d’une journée qui avait tout pour miner ta confiance. Après notre défaite de ce matin, en finale de la division «A» contre McEwen, le doute a commencé à germer dans mon esprit. En fait, nous ne voulions pas revivre le scénario de la semaine dernière à Brantford, lors de la Classique Sun Life, alors que nous avons perdu en finale dans les trois divisions. Finalement, tout s’est replacé à temps et l’équipe a pu retrouver son rythme, dans la deuxième partie du match contre Guy Hemmings. Nous pourrons maintenant nous concentrer sur le quart de finale que nous disputerons en après-midi de samedi», mentionnait alors Jean-Michel Ménard.

 Les trois autres équipes qualifiées, pour l’instant, sont celles de Mike McEwen (Manitoba), en division «A», et en division «B», les quatuors dirigés par Greg Richardson, de l’Ontario, et Chris Sutherland (Nouvelle-Écosse). Richarson a mérité sa place à la suite d’un triomphe devant Martin Ferland (Trois-Rivières), alors que Sutherland a fait de même face à Pierre Charette (Gatineau).

 Ferland et Charette glissent du même coup en division «C» et tenteront de se faufiler, en matinée de samedi, parmi les trois dernières équipes devant accéder aux rondes finales. Du groupe des six formations enrégimentées dans ce dernier droit, quatre sont du Québec. En plus de Charette et Ferland, on retrouve Guy Hemmings et François Gagné (Chicoutimi-Boucherville).

 Ce dernier, après avoir évité de justesse la catastrophe, face au négligé Dan Élie (Laval-sur-le-Lac), avant de l’emporter en prolongation, n’a fait qu’une bouchée de Shawn Adams, de la Nouvelle-Écosse, qu’il a vaincu 8-1. Gagné, qui joue en compagnie de Robert Desjardins, Christian Bouchard et Philippe Ménard, affrontera maintenant Martin Ferland (Trois-Rivières), dans l’une des trois finales de la division «C».

 Dans la seconde finale de la division, Brad Gushue (Terre-Neuve/Manitoba) se mesurera à Guy Hemmings, alors que Mike Kennedy (Nouveau-Brunswick) sera confronté à Pierre Charette (Gatineau).

 Rappelons que l’édition 2010 du Challenge Casino de Charlevoix prendra fin ce dimanche, la grande finale étant prévue pour 12h30. L’équipe championne méritera alors la bourse principale de 12 000 $ des 37 000 $ à l’enjeu.

 -30-

Source : Pierre Fellice


Charette surprend Gushue à Clermont 2010-11-26

 CLERMONT (25 novembre 2010) – Les équipes québécoises ont fort bien tiré leur épingle du jeu, en lever de rideau de la 11e édition du Challenge Casino de Charlevoix, et trois d’entre elles joueront ce vendredi, dans l’une ou l’autre des deux finales de la division «A».

 Dans un premier temps, Pierre Charette, de Gatineau, a causé la surprise de la journée en s’imposant 6-4 devant Brad Gushue (Terre-Neuve/Alberta), le favori numéro un de la compétition. En avance 5-3, après six bouts, le vétéran curler a limité son adversaire à un seul point, au septième, avant de réussir un placement parfait, devant deux pierres adverses, pour concrétiser sa victoire. Charette avait débuté la journée en s’imposant 6-5 devant Shawn Adams, de la Nouvelle-Écosse.

 «Nous luttions contre deux pierres adverses, lesquelles voulaient dire défaite pour nous. Lorsque je me suis retrouvé au départ, pour lancer ma dernière pierre, je me suis dit que dans mes bonnes années de curling, j’avais souvent réussi un placement au bouton pour gagner des matchs, et que j’étais encore en mesure de réussir un tel exploit. C’est exactement ce qui est arrivé, mais je dois dire merci à mes joueurs qui ont effectué un travail extraordinaire sur la brosse pour amener cette dernière à bon port», racontait alors Pierre Charette, en vantant ses coéquipiers Mathieu Beaufort, Frédéric Boulanger et Louis Biron.

 Le quatuor Charette affrontera donc, dans l’une des deux finales de la division «A», Serge Reid (Kénogami), vainqueur tour à tour devant Guy Hemmings (Royal Montréal) 9-4, et face à Martin Ferland (Trois-Rivières), 7-6. Dans ce dernier cas, le champion provincial en titre a marqué trois points au huitième bout pour inscrire cette importante victoire.

 «Il nous arrive souvent d’adopter le chemin le plus long pour accéder aux rondes éliminatoires de certains tournois. Cette fois, nous voulions définitivement amorcer cette compétition sur une bonne note, et c’est fait. En cette première journée, j’ai bien apprécié ma première victoire, en matinée, d’autant plus qu’elle a été acquise aux dépens de Guy Hemmings, un adversaire que je n’ai pas battu souvent dans ma carrière. Je pense que ma dernière victoire contre Guy remonte à 1997, à Trois-Rivières, en compagnie de Michel Roy», racontait d’abord Serge Reid.

 Ce dernier a par la suite parlé de l’importance que pouvait avoir pour lui le Challenge Casino de Charlevoix. «Ce tournoi a toujours eu pour moi une grande importance. Et cette année, il faut dire qu’il cadre bien dans notre horaire, puisqu’il se situe tout juste avant  la compétition «Canada Cup» de la semaine prochaine, à Medecine Hat, et qu’il constitue ainsi pour nous une excellente préparation», conclut le capitaine jonquiérois.

 Finalement, Jean-Michel Ménard (Gatineau-Etchemin) jouera dans l’autre finale de la division «A», après avoir eu raison successivement de Jamie Murphy, de la Nouvelle-Écosse, et par la suite de Greg Richardson, d’Ottawa, par la marque de 7-2. Il affrontera alors Mike McEwen, du Manitoba, la seule autre équipe invaincue jusqu’à maintenant, avec des gains devant Daniel Bédard (Lacolle) et Mike Fournier (Montréal).

 «Cette deuxième victoire de la journée, contre Richarson, était d’autant plus importante, qu’elle nous donne trois chances de pouvoir nous qualifier pour les rondes éliminatoires, notait alors Ménard. Nous affronterons maintenant Mike McEwen, du Manitoba, et je pense qu’on lui en doit une. Ça devrait être un bon match», de noter Ménard en conclusion.

 Rappelons que le Challenge Casino de Charlevoix se poursuit jusqu’à dimanche, et que l’équipe championne méritera la bourse principale de 12 000 $ des 37 000 $ à l’enjeu.

 -30-

 Source : Pierre Fellice


Mike McEwen se présente à Clermont gonflé à bloc 2010-11-24

                                   

 CLERMONT (24 novembre 2010) – Sera-ce l’année de Mike McEwen à Clermont..? Cette question se retrouve sur bien des lèvres, alors que s’amorce, ce jeudi, la 11e édition du Challenge Casino de Charlevoix, sur les glaces de l’aréna de Clermont et du club de curling Nairn. Une chose est néanmoins certaine au départ, la jeune équipe du Manitoba se présentera à Clermont gonflée à bloc, après avoir remporté consécutivement trois compétitions importantes au cours du dernier mois.

 D’abord à la fin d’octobre, à Portage La Prairie, au Manitoba, McEwen, dont l’équipe est complétée de B.J.Neufeld, Matt Wosniak et Denni Neufeld, a remporté la classique Canad Inns Prairie. Deux semaines plus tard, à Windsor, en Ontario, le jeune capitaine menait son équipe à une toute première victoire dans une épreuve du Grand Chelem, en remportant la Coupe du monde de curling. Et dans les deux cas, il est bon de le préciser, la victoire de McEwen a été acquise aux dépens de Jeff Stoughton, son éternel rival du Manitoba.

 Finalement, la semaine dernière à Brantford, en Ontario, l’équipe McEwen complétait le triplé en coiffant la couronne de championne  de la classique Sun Life, devant la formation semée numéro un à Clermont, celle du capitaine Brad Gushue, au sein de laquelle évolue Randy Ferbey.

 «Gushue et McEwen étant établis comme favoris numéros un et deux, à Clermont, il est difficile de trouver mieux comme apéritif, soulignait le président du Challenge Casino de Charlevoix, Bruno Turcotte, en prenant connaissance de ce dernier résultat. Mais n’allons pas croire toutefois qu’ils seront seuls en piste et je suis certain que plusieurs équipes, notamment celles du Québec, devraient être en mesure de leur livrer une belle lutte. En somme, avec la brochette d’équipes inscrites cette année, les amateurs de curling de Charlevoix et des environs pourront visionner un excellent spectacle, voire peut-être le meilleur jusqu’ici de la jeune histoire du Challenge Casino de Charlevoix», ajoute le président Turcotte.

 Équipes québécoises

 Du groupe des équipes québécoises, présentes à Clermont, Jean-Michel Ménard (Gatineau-Etchemin) apparaît en tête de liste comme troisième favori, devant Martin Ferland (Trois-Rivières), 4e, et Serge Reid (Kénogami), 5e. Vaincu en grande finale par Randy Ferbey, l’an dernier, à Clermont, Ménard, dont les compagnons de jeu sont Martin Crête, Éric Sylvain et Jean Gagnon, a remporté la classique Shorty Jenkins, présentée à Brockville, Ontario, en début de saison.

 Ferland s’est pour sa part incliné en quart-de-finale de la classique Sun Life, face à Mike McEwen, la semaine dernière à Brockville, alors que Serge Reid, champion provincial en titre, est sorti grand vainqueur du Challenge Casino du Lac-Leamy, en fin d’octobre à Gatineau.

 Pierre Charette (Gatineau), Mike Fournier (Baie d’Urfé), Daniel Bédard (Lacolle), François Gagné (Chicoutimi-Boucherville), Dan Élie (Laval-sur-le-Lac) et Guy Hemmings (Royal Montréal) complètent la liste des équipes québécoises qui batailleront sur les glaces de Clermont.

 La Nouvelle-Écosse est également fort bien représentée cette année, avec cinq équipes au départ, celles de Ian Fitzner-Leblanc, demi-finaliste l’an dernier, Shawn Adams, Chad Stevens, Jamie Murphy et Chris Sutherland. La liste des dix-huit (18) équipes, inscrites en division «élite», se complète avec Mike  Kennedy (Nouveau-Brunswick), Greg Richarson (Ontario) et bien sûr Brad Gushue (Terre-Neuve/Alberta) et Mike McEwen (Manitoba).

 Rappelons finalement que l’édition 2010 du Challenge Casino de Charlevoix, inscrite à la programmation du circuit mondial de curling, offre une bourse globale de 55 000 $. De ce montant, 37 000 $ sont réservés à la division «élite», et à l’issue de la grande finale, prévue pour le dimanche 28 novembre, le grand champion quittera avec le magot principal de 12 000 $. Pour ce qui est de la division «ouverte», qui regroupera 64 équipes, ces dernières se partageront une bourse globale de 18 000 $.

 -30-

Source : Pierre Fellice


Randy Ferbey défendra son titre en compagnie de Brad Gushue 2010-11-10

CLERMONT (1ER novembre 2010) – Sans nécessairement en faire une promesse solennelle, le champion Randy Ferbey avait néanmoins laissé entendre aux gens de Charlevoix, l’an dernier, qu’il souhaitait bien revenir défendre son titre en 2010. Le curleur d’Edmonton a respecté son «engagement» et il sera du départ de la onzième édition du Challenge Casino de Charlevoix, programmé du 24 au 28 novembre, sur les glaces de l’aréna de Clermont et du club de curling Nairn.

David Nedohin, Scott Pfiefer et Marcel Rocque, ses trois compagnons d’armes des douze dernières années, ayant toutefois décidé de remiser brosses et souliers, c’est en compagnie de Brad Gushue, de Terre-Neuve, que Ferbey se présentera cette année à Clermont. Champion olympique en 2006, Gushue en sera à une toute première présence au Challenge Casino de Charlevoix, tout comme ses deux autres coéquipiers, Mark Nichols (2e) et Ryan Fry (premier).

Sur les glaces de Clermont, Gushue agira à titre de capitaine de l’équipe, mais c’est son nouveau coéquipier qui dirigera le jeu et lancera les pierres de troisième, tout comme il le faisait en compagnie de ses coéquipiers albertains, au fil des dernières années.

 «Randy Ferbey ne s’est nullement fait prier pour revenir à Clermont cette année. Il faut croire que ses arguments ont réussi à convaincre son nouveau capitaine, puisque l’équipe a été l’une des premières à répondre à notre invitation et à s’inscrire en vue de l’édition 2010 du Challenge Casino de Charlevoix. Nous sommes très heureux que le triple champion du monde soit de retour parmi nous», notait le nouveau président de l’organisation, Bruno Turcotte, en conférence de presse, à Clermont.

 Des suites

 On se rappellera par ailleurs que la présence de Ferbey, l’an dernier, constituait une première en ce qui a trait à la représentation de l’Ouest canadien à cette compétition inscrite à la programmation du circuit mondial de curling. Il est permis de penser que cette première a eu des suites, puisqu’une autre formation des Prairies sera du rendez-vous 2010, celle du capitaine Mike McEwen, de Winnipeg.

 McEwen, qui joue en compagnie de BJ Neufeld, Matt Wosniak et Denni Neufeld, n’est d’ailleurs pas le dernier venu du groupe des meilleurs compétiteurs au pays, puisque l’an dernier, il s’en est fallu de peu pour qu’il mérite le droit de représenter le Manitoba au championnat canadien «Brier Tim Hortons» de curling masculin. En grande finale du championnat de sa province, il avait en effet plié l’échine en bout supplémentaire, devant Jeff Stoughton.

 Présentement, le quatuor McEwen occupe le septième rang à l’ordre de mérite du circuit mondial de curling et le 11e au niveau des boursiers.

 La Nouvelle-Écosse en force

 Les couleurs du Québec, du Manitoba, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, de Terre-Neuve et de l’Ontario flotteront donc à l’aréna de Clermont pour cette 11e édition du Challenge Casino de Charlevoix, ce qui réjouit le président au plus haut point.

 «Avec la présence, cette année, de représentants en provenance de six provinces canadiennes, il est certainement permis de mentionner  que notre désir de devenir le plus grand événement de curling de l’Est du Canada  est en train de se concrétiser. Bien sûr, les meilleures équipes du Québec sont au rendez-vous, mais je tiens à souligner également  la très forte représentation de la Nouvelle-Écosse, alors que le nombre d’équipes de cette province est passé de deux, en 2009, à cinq, en 2010.

 «Parmi cette importante délégation, il faudra notamment  retenir le nom de Ian Fitzner-Leblanc, qui a représenté sa province au dernier championnat canadien disputé à Halifax et qui chez nous, l’an dernier, avait été éliminé en demi-finale, par Jean-Michel Ménard. Inévitablement, nous serons témoins, encore cette année, d’une compétition de très fort calibre», note encore Bruno Turcotte.

 Bourses de 55 000 $

 Voulant souligner comme il se doit son 10e anniversaire, on se souviendra que le Challenge Casino de Charlevoix avait augmenté, l’an dernier, le montant global de ses bourses de quelque 5000 $, ces dernières passant de 50 000 $ à 55 000 $. Ce montant demeure inchangé en vue de l’édition 2010.

 De ce montant global, 36 000 $ sont réservés à la division «élite», qui regroupe jusqu’ici dix-huit (18)  équipes. Le grand champion quittera avec le magot principal de 12 000 $, alors que l’équipe finaliste héritera de 6000 $. Pour ce qui est du volet «ouvert», où soixante-quatre (64) équipes seront au rendez-vous, l’équipe championne héritera de la bourse principale de 2200 $ des 19 000 $ à l’enjeu.

 «Avec des bourses totales aussi importantes, nous demeurons certainement à l’avant-garde des tournois majeurs au Québec. C’est sans doute l’une des raisons qui fait que les équipes de fort calibre sont attirées par notre compétition. Il faut ajouter également le fait que nos bénévoles ne négligent rien afin de donner aux participants et participantes, une organisation de très grande qualité. D’ailleurs sur le sujet, je puis vous dire que l’édition 2010 du Challenge Casino de Charlevoix ne fera pas exception à cette règle», ajoutait en conclusion le président Turcotte.

 

Source :    Pierre Fellice


Marie-France Larouche de retour après deux ans d'absence 2010-11-10

CLERMONT (1ER novembre 2010) – Marie-France Larouche, du club Etchemin de Lévis, est de retour sur les glaces de Clermont après deux ans d’absence. Sa dernière présence au Challenge Casino de Charlevoix, en 2007, avait d’ailleurs été marquante, alors qu’elle avait remporté les grands honneurs du volet «ouvert». Elle est de nouveau inscrite dans cette division, à l’occasion de cette 11e édition du Challenge Casino de Charlevoix.

Après quatre sorties depuis le début de la présente saison, le nouveau quatuor Larouche, complété d’Annie Lemay, Véronique Grégoire et Véronique Brassard, a été finaliste en deux occasions, d’abord au tournoi Memorial Laviolette, à Trois-Rivières, en septembre, puis en début d’octobre, lors de la classique Mac Ice, disputée à Ottawa. Finalement, la semaine dernière, à London, Ontario, l’équipe lévisienne s’est inclinée en demi-finale devant Rachel Homan, d’Ottawa, dans le cadre du Southwestern Ontario Women’s Charity Cashspiel.

Détentrice de plusieurs titres provinciaux et canadiens, autant au niveau junior que féminin, Marie-France Larouche a toujours su capter l’intérêt des amateurs à chacune de ses visites à Clermont. Il en sera certainement de même encore cette année…

Au cours des dernières années, la Caisse Desjardins de Clermont collaborait à l’organisation du Challenge Casino de Charlevoix. Le scénario a évolué cette année alors que c’est l’ensemble des Caisses Desjardins du grand Charlevoix qui apporte son aide financière à cette compétition inscrite sur le circuit mondial de curling.

«Cette collaboration financière de l’ensemble des Caisses Desjardins de Charlevoix vient faire la preuve que ces gens d’affaires croient en notre produit et au sérieux de notre organisation. Il va sans dire que cette aide financière supplémentaire ne peut qu’aider le Challenge à grandir encore davantage», note le président du comité organisateur, Bruno Turcotte, tout en spécifiant que les Caisses Desjardins de Charlevoix devenaient ainsi un partenaire majeur pour l’organisation du Challenge Casino de Charlevoix…

Parmi les quatre équipes championnes 2009, dans le volet «ouvert», trois seront de retour pour cette édition 2010 du Challenge Casino de Charlevoix. Il s’agit de Michel Briand (A), de Montréal, Pierre Gervais (B), de Trois-Rivières, et Georges H. Gagnon (C), d’Alma. Pour ce dernier, il s’agissait, en 2009, d’une deuxième victoire consécutive dans cette classe…

Un survol rapide du groupe des 64 équipes, inscrites dans le volet «ouvert», nous permet de constater que treize (13) d’entre elles proviennent de la région Québec-Charlevoix, alors que le Saguenay-Lac-Saint-Jean est représenté par dix (10) formations. Les régions de la Côte-Nord, Montréal, Sherbrooke, Ottawa, Gatineau, Saint-Jérôme, Granby, Vaudreuil-Dorion, et nous en passons, complètent l’important contingent qui se retrouvera à Clermont pour l’occasion.

Petite note supplémentaire pour vous mentionner qu’au bloc de départ, on retrouvera neuf (9) équipes féminines, et sept (7) équipes mixtes, dont l’une en provenance du Nouveau-Brunswick, où figure le nom de Russ Howard. Le médaillé d’or olympique en 2006 et champion du Challenge Casino de Charlevoix en 2005, évoluera alors sous les ordres de sa fille Ashley…

Encore une fois cette année, c’est le volet «ouvert» qui donnera le coup d’envoi du Challenge Casino de Charlevoix, les premières rencontres étant programmées pour 18h00, le mercredi 24 novembre, sur les glaces du club Nairn. Pour ce qui est du volet «élite», les premières rencontres figurent au programme pour le jeudi 25 novembre, à 09h00, sur les glaces de l’aréna de Clermont. La compétition prendra fin en après-midi du dimanche 28 novembre, avec la présentation des grandes finales, à l’intérieur des deux volets, à l’aréna de Clermont…

Source :    Pierre Fellice

 


Les équipes québécoises auront leur mot à dire 2010-11-10

 CLERMONT (1er novembre 2010) – Au cours de la deuxième demie de cette première décennie du Challenge Casino de Charlevoix, aucune équipe québécoise n’aura réussi à monter sur la plus haute marche du podium. En fait, la dernière victoire du Québec a été inscrite par la formation du capitaine Serge Reid, du club Kénogami, en 2004. Un an plus tôt, c’était le nom de François Gagné (Montréal) qui se retrouvait au sommet.

 Depuis ce temps, les noms de Russ Howard (2005), du Nouveau-Brunswick, Bryan Cochrane  (2006), d’Ottawa, Peter Steski (2007), de Sarnia, Fengchun Wang (2008), de la Chine, et finalement Randy Ferbey (2009), d’Edmonton, ont tour à tour été sacrés champions à Clermont.

 Qu’en sera-t-il maintenant de l’édition 2010, qui prendra place du 24 au 28 novembre, sur les glaces de l’aréna de Clermont..? Compte tenu de leur performance récente, lors de compétitions importantes, il y a fort à parier que certaines équipes québécoises auront leur gros mot à dire, lors de cette 11e édition du Challenge Casino de Charlevoix.

 Revoyons d’ailleurs brièvement le chemin parcouru par certaines d’entre elles depuis le début de la présente saison.

 Champion provincial en titre, Serge Reid fait partie de cette élite québécoise. Le curler du club Kénogami, dont les compagnons de jeu sont François Gionest, Simon Collin et Steeve Villeneuve, a remporté, la semaine dernière, les grands honneurs du Challenge Casino du Lac-Leamy, en s’imposant en finale devant Jean-Michel Ménard. Ce dernier avait fait sien la première édition de cette compétition, en 2009.

 Cette victoire du quatuor Reid lui octroyait du même coup un laissez-passer pour la compétition «Canada Cup» 2010, prévue du 1er au 5 décembre, à Medicine Hat en Alberta. L’an passé, à Clermont, le curler  jonquiérois avait été éliminé en quart de finale par l’équipe Ferbey.

 Fort début de saison

 Vaincu en grande finale par Randy Ferbey, l’an dernier,  sur les glaces de Clermont, Jean-Michel Ménard a pour sa part signé la victoire lors de la Classique Shorty Jenkins présentée à Brockville, Ontario, en début de saison. Après avoir vaincu Glenn Howard et Jeff Stoughton, le quatuor québécois, complété de Martin Crête, Éric Sylvain et Jean Gagnon, s’est imposé en grande finale face l’Ontarien Brad Jacobs.

 Michael Fournier (Montréal) a également fort bien fait lors du Challenge Casino du Lac-Leamy. En compagnie de Tom Wharry, Derek Lockwood et Mike Kennedy, il a d’abord éliminé Brad Gushue, en quart de finale, avant de s’incliner en demi-finale devant Jean-Michel Ménard.

 Pour sa part, Martin Ferland (Trois-Rivières), qui joue en compagnie de François Roberge, Shawn Fowler et Maxime Elmaleh, s’est classé pour les rondes finales de la classique Mac Ice, à Ottawa, mais il a été éliminé en quart de finale face à Steve Allen, d’Ottawa. Même scénario pour Pierre Charette (Gatineau), qui avec ses équipiers Mathieu Beaufort, Frédéric Boulanger et Louis Biron, a été vaincu par Brad Gushue, en quart de finale de la Classique Shorty Jenkins.

 Robert Desjardins (Chicoutimi), finaliste en 2007, Guy Hemmings (Montréal), Éric Gravel (Laval) et Daniel Bédard (Lacolle) complètent la brochette québécoise à Clermont.

 Quant au tableau des dix-huit (18) équipes, inscrites en division «élite», la boucle se referme de la façon suivante :  NOUVELLE-ÉCOSSE : Ian Fitzner-Leblanc, Shawn Adams, Chad Stevens, Jamie Murphy et Chris Sutherland…. NOUVEAU-BRUNSWICK : Mike Kennedy…. MANITOBA : Mike McEwen….TERRE-NEUVE/ALBERTA : Brad Gushue….ONTARIO : Greg Richardson.

 

Source :    Pierre Fellice

TOUS LES PARTENAIRES >>>